L’exercice d’une servitude de passage est souvent une source de conflit entre les propriétaires. Pierre n’y a pas échappé. Il avait fait l’acquisition d’un vieux mas qui jouxtait des parcelles de vignes appartenant à Marie. L’acte de vente contenait le rappel d’une servitude de 1851, autorisant le passage sur ces portions de terrain pour les voitures à chevaux. Celles-ci devaient servir au transport des vins et bois né...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !