Pierre et Christophe Olivier, naisseurs engraisseurs ont acheté du miscanthus pour pallier le manque de paille. À la tête de 90 charolaises à Buxières-les-Mines, dans l’Allier, ils avaient distribué une partie de leur stock pendant l’été afin d’affourager les vaches toute la saison, il n’en restait donc pas suffisamment pour alimenter les aires paillées tout au long de l’hiver. « J’ai...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Commerce plus régulier

Cette semaine est synonyme de reprise pour de nombreuses entreprises de négoce. Si les abattoirs ont besoin de s’approvisionner, l’offre devrait également se renforcer.